6 août 2018
ENQUETE
  
  0
 

Bruxelles soupçonne les constructeurs automobiles de gonfler leurs chiffres d’émissions polluantes

Alors que la Commission Européenne s’est prononcée, en septembre 2017, en faveur d’une baisse des émissions polluantes de 15 % d’ici 2025 et de 30 % d’ici 2030, un nouveau type de fraude aux émissions de CO2 fait surface.

Cette fois, les constructeurs ne sont pas accusés de manipuler les chiffres à la baisse mais bien de les gonfler, en profitant du passage à la nouvelle norme de mesure mondiale WLTP. Si cela semble illogique au premier regard, cette tricherie permettrait aux constructeurs de manipuler les objectifs européens en termes de réduction d’émissions pour en obtenir de moins ambitieux.

Selon les estimations, les valeurs déclarées par les constructeurs seraient supérieures de 4,5 % en moyenne que celles obtenus lors de tests en cycle WLTP réalisés par des organismes indépendants.

Rezauto / Céline LEGER